Principal orga­nisme de recher­che à carac­tère plu­ri­dis­ci­pli­naire en France, le Centre National de la Recherche Scientifique mène des recher­ches dans l’ensem­ble des domai­nes scien­ti­fi­ques, tech­no­lo­gi­ques et socié­taux. Il génère du savoir et le met au ser­vice de la société. Il s’agit d’un orga­nisme public de recher­che (Etablissement public à carac­tère scien­ti­fi­que et tech­no­lo­gi­que, placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement supé­rieur et de la Recherche).

Implications dans le projet

Le CNRS a pour but d’amé­lio­rer et de déve­lop­per les métho­des de clas­si­fi­ca­tion et de dis­cri­mi­na­tion par obser­va­tions satel­li­tes. Ce qui four­nit des obser­va­tions à large échelle en com­plé­ment des don­nées in situ bio­lo­gi­ques et bio-opti­ques. Les obser­va­tions par satel­lite sont ajou­tées à la base de don­nées.

Le CNRS est impli­qué dans l’acti­vité 3 via l’uti­li­sa­tion d’obser­va­tions satel­lite à hautes réso­lu­tion sur la région pour évaluer l’état envi­ron­ne­men­tal des eaux. Des métho­des uti­li­sées à l’échelle glo­bale sont évaluées à partir des mesu­res in-situ puis uti­li­sées pour amé­lio­rer nos capa­ci­tés à suivre et pré­voir cer­tai­nes flo­rai­sons de phy­to­planc­ton tel que les Phaeocystis ou les dia­to­mées, à l’échelle de la région.
Le CNRS aide à l’écriture de la pro­po­si­tion et à la défi­ni­tion des stra­té­gies concer­nant l’asso­cia­tion des dif­fé­ren­tes métho­des de suivi (in-situ et satel­lite).

Le CNRS par­ti­cipe à la défi­ni­tion des pro­cé­du­res opé­ra­tion­nel­les stan­dar­di­sées, ainsi qu’à la com­pa­rai­son avec d’autres tech­ni­ques basées sur les pro­prié­tés bio-opti­ques de l’eau et des par­ti­cu­les (dont le phy­to­planc­ton), ana­ly­ses pig­men­tai­res (mesu­res et exper­ti­ses concer­nant la méthode par HPLC) et via les satel­li­tes.

Par ailleurs, une partie des par­ti­ci­pants au projet pour le CNRS, ainsi que les par­ti­ci­pants de l’ULCO et de l’Université Lille1, sont struc­tu­rés en une Unité Mixte de Recherche : le Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences (LOG UMR8187). Dans ce cadre ils coor­don­nent et par­ti­ci­pent à des actions de recher­che ensem­ble, en plus de ceux qui sont orga­ni­sés entre par­te­nai­res.

Expérience européenne

Le CNRS dis­pose d’une grande expé­rience en terme de par­te­na­riats inter­na­tio­naux, et tout par­ti­cu­liè­re­ment dans le cadre de pro­gram­mes tels que Interreg III ou IV et via le FP6-7. Le CNRS par­ti­cipe à des pro­jets INTERREG III comme KORRIGAN, ROSETTE EXTRACT, etc. La délé­ga­tion CNRS du Nord Pas de Calais Picardie coor­donne pour le réseau d’excel­lence FP6 le projet ALISTORE et par­ti­cipe aux pro­jets de col­la­bo­ra­tion tels que ICON, SMART (ERC FP7) et beau­coup d’autres.

Site internet

http://www.cnrs.fr