But principaux

Le but de cette acti­vité est d’établir des pro­cé­du­res opé­ra­tion­nel­les stan­dar­di­sées pour homo­gé­néi­ser les ana­ly­ses des com­mu­nau­tés phy­to­planc­to­ni­ques. Cette stan­dar­di­sa­tion est néces­saire dans le but de com­pa­rer des eaux d’ori­gi­nes dif­fé­ren­tes et tout par­ti­cu­liè­re­ment pour esti­mer la diver­sité du phy­to­planc­ton dans dif­fé­ren­tes régions lors­que les ana­ly­ses sont réa­li­sées par dif­fé­ren­tes orga­ni­sa­tions. Le jeu de don­nées de haute qua­lité (incluant les para­mè­tres envi­ron­ne­men­taux) peut être uti­lisé pour obte­nir un meilleur pano­rama du fonc­tion­ne­ment de l’écosystème à large échelle, par­ti­cu­liè­re­ment en terme de res­sour­ces pour la chaîne ali­men­taire dans les eaux cotiè­res et les envi­ron­ne­ments du large. Le pro­to­cole de tra­vail établi ensem­ble pour l’uti­li­sa­tion de la cyto­mé­trie en flux dans les acti­vi­tés de sur­veillance sera la base de l’acti­vité 3 qui vali­dera ces métho­des dans dif­fé­ren­tes aires mari­nes. Les bases de don­nées de cyto­gramme obte­nues et les images seront uti­li­sées comme apport pour l’acti­vité 2.