Projet DYMAPHY

Le projet DYMAPHY vise à amé­lio­rer l’évaluation de la qua­lité des eaux mari­nes de la zone des 2 Mers en uti­li­sant le phy­to­planc­ton comme indi­ca­teur. Il s’agit d’un projet INTERREG IV A « 2 Mers Seas Zeeën » qui se déroule sur une période de 3 ans, de 2010 à 2013. Il concerne la Priorité 2 (Promotion et déve­lop­pe­ment d’un envi­ron­ne­ment sain et sûr) et l’objec­tif opé­ra­tion­nel b) (Développer des acti­vi­tés pour pré­ve­nir et faire face aux ris­ques natu­rels, tech­no­lo­gi­ques et humain et pour garan­tir la qua­lité de l’envi­ron­ne­ment). Ce projet est basé sur une coo­pé­ra­tion entre 6 par­te­nai­res venant de 3 pays dif­fé­rents (France, Angleterre et Pays-Bas) fai­sant face à des pro­blé­ma­ti­ques envi­ron­ne­men­ta­les pro­ches, pro­pi­ces à une appro­che trans­fron­ta­lière :

  • L’Université du Littoral Côte d’Opale (Dunkerque - Calais (LISIC) -Wimereux (LOG), France)
  • Le Cefas (Suffolk, Angleterre)
  • Le Rijkswaterstaat (Zeeland, Pays-Bas)
  • L’Ifremer (LER/Boulogne sur Mer, France)
  • L’Université Lille 1 (Villeneuve d’Ascq – Wimereux (LOG), France)
  • Le CNRS (Lille – Wimereux (LOG), France)
JPEG - 104.6 ko

Par une asso­cia­tion d’appro­ches tra­di­tion­nel­les et inno­van­tes, le projet DYMAPHY pro­pose de déve­lop­per des pro­cé­du­res stan­dard pour mesu­rer l’abon­dance, la bio­masse et la diver­sité du phy­to­planc­ton ainsi que pour pro­cé­der à une meilleur ana­lyse auto­ma­ti­sée des don­nées. Ces pro­cé­du­res vont per­met­tre une meilleur inté­gra­tion des métho­des de suivi pour les agen­ces envi­ron­ne­men­ta­les impli­quées dans la sur­veillance de la qua­lité des eaux mari­nes. Finalement, cela per­met­tra une meilleure com­mu­ni­ca­tion autour des résul­tats du projet aux déci­deurs et aux auto­ri­tés loca­les et régio­na­les.